Blog

Quick-Studio news

Comment trouver un tourneur

Le tourneur a pour mission de vous faire jouer au bon endroit, au bon moment, en organisant une série de concerts dans différents lieux sur un territoire donné. Si votre projet a le vent en poupe, il est assez probable qu’un tourneur commence à vouloir vous mettre le grappin dessus. Si vous n’en êtes pas encore là, vous pouvez forcer un peu le destin en suivant ces quelques conseils avisés.

1. Identifiez vos cibles

Une des erreurs les plus courantes, quand il s’agit de trouver un partenaire pour son projet musical, est de contacter l’ensemble de son carnet d’adresses professionnel. C’est une perte de temps à la fois pour vous, mais aussi pour ceux qui reçoivent une info qui ne les concerne pas (ex. : un groupe de metal qui contacte un label de jazz), ce qui vous fera en plus passer pour un amateur. Commencez par affiner votre sélection en faisant quelques recherches pour comprendre qui fait quoi et avec qui. Prenez ensuite le temps de bien connaître les interlocuteurs qui vous intéressent, votre communication n’en sera que plus qualitative.

2. Jouez souvent

Rien ne plaît plus à un agent qu’un groupe ayant déjà derrière lui un solide historique de concerts et une audience en hausse. C’est pour lui la garantie que non seulement vous savez vous tenir sur une scène, mais aussi que votre projet est potentiellement déjà bien identifié par un certain nombre de professionnels qu’il n’aura plus qu’à convaincre de vous faire jouer chez eux. Pas besoin d’avoir fait le Stade de France pour être convaincant : une certaine régularité dans des lieux, même confidentiels, suffira à attester de votre sérieux et de l’engagement de votre public.

3. Faites des premières parties

En lien avec le point précédent : jouez un maximum, y compris aux concerts des autres. C’est d’abord un excellent moyen de jouer devant un nouveau public, mais aussi de rencontrer une équipe (groupe, manager, tourneur) qui ne manquera pas de vous rappeler si la première rencontre est concluante. Pour vous faire programmer sur des premières parties, faites-vous connaître à la fois des programmateurs des salles qui vous intéressent, mais aussi directement auprès des groupes que vous aimez, via leur manager ou leur tourneur.

4. Gardez le contact

Un message ne suffira évidemment pas : passé le premier signal envoyé aux contacts qui vous intéressent, continuez à leur donner régulièrement de vos nouvelles. Exploitez intelligemment les occasions de communiquer avec eux, que ce soit pour leur faire part d’une critique positive parue dans la presse ou pour leur annoncer une date importante. En parallèle, veillez à ce que vos pages web et profils sociaux soient parfaitement à jour, aussi bien pour les shows à venir que pour les dates passées.


Pour aller plus loin :

Photo © Craig Andrews