Hints & Tips

Quick-Studio hints & tips

5 astuces pour gérer son trac

Rares sont les artistes qui peuvent se vanter de ne pas être sujets au trac. S'il n'y a pas de recette miracle pour éliminer complètement l'appréhension de la scène, il existe cependant plusieurs techniques pour mieux la gérer et passer le meilleur moment possible.

No stress : la plupart des erreurs ne se remarque pas

Si la perfection est un objectif lors d'un enregistrement en studio, la scène offre un seuil de tolérance bien plus important. En effet, le public ne remarque généralement pas les erreurs individuelles des musiciens, donc rien ne sert de s'inquiéter. De plus, il faut garder en tête qu'il y a souvent des imprévus lors d'une prestation scénique et que c'est le lot de tous les musiciens, même des plus grands. Cela fait partie du jeu et il faut réussir à l'accepter.

Faire sa première erreur le plus tôt possible

Ce conseil est d'un level supérieur et il est très efficace. Il paraît à première vue complètement contre-intuitif mais il est en fait très logique. Le trac, c'est avant tout la peur du trou de mémoire ou de la fausse note. C'est une angoisse de performance qui nous pousse à vouloir être parfait. Au contraire, s'autoriser à faire des erreurs, voire même à volontairement en commettre une en début de concert (le public ne la remarquera probablement pas comme on l'a vu précédemment), c'est se libérer de cette pression de la perfection et se donner l'occasion de se lâcher totalement.

Répéter encore et encore

Un des meilleurs moyens de faire baisser son stress avant de monter sur scène, c'est d'arriver parfaitement préparé. Le stress naît en partie d'un manque de confiance en soi qui peut être la conséquence d'un manque de travail. C'est pour cette raison que répéter des heures et des heures et peaufiner chaque détail sont des solutions simples pour arriver sûr de soi le jour J.

Remplacer vos idées négatives par des pensées positives

Souvent, lorsqu'on a le trac, des pensées très négatives nous envahissent. Et plus ces pensées sont présentes dans notre esprit, plus on angoisse et ainsi de suite : c'est un cercle vicieux. Une astuce consiste à analyser ces « pensées catastrophes » qui sont généralement fausses et de les remplacer par des pensées positives plus réalistes. Par exemple, au lieu de penser que faire une fausse note est un désastre, il vaut mieux se dire que le public ne s'en apercevra même pas, ce qui est bien plus plausible et positif.

La méditation est votre amie

Pas besoin d'être un maître zen pour profiter des bienfaits de la méditation. Reconnue scientifiquement comme étant une pratique permettant d'atténuer le stress, elle permet de se connecter au moment présent et de ne plus penser au futur. Et cela tombe bien puisque le trac est une anticipation anxieuse de l'avenir.

Vidéo de méditation spécialement adaptée pour la gestion du trac : Video